• Poésie : Quand on est dyspraxique

    Quand on est dyspraxique on réfléchit tout le temps. Quand on n’a pas de handicap en théorie, on le fait moins souvent.

    Pour ouvrir une bouteille quand on est dyspraxique ça peut prendre très longtemps. Quand on n’a pas de handicap la plupart du temps on le fait spontanément.

    Pour ouvrir une porte quand on est dyspraxique souvent on se pose des questions. Quand on n’a pas de handicap habituellement on n’a pas besoin de moment réflexion.

    Pour attraper un ballon quand on est dyspraxique fréquemment on ce le prend dans le front. Quand on n’a pas de handicap généralement dans les mains, on a le ballon.

    Pour se servir, un verre d’eau quand on est dyspraxique à des moments il y a de l’eau par terre. Quand on n’a pas de handicap toute l’eau la plupart du temps est dans le verre. 


  • Commentaires

    1
    cendie
    Samedi 30 Novembre 2013 à 19:15

    Oui c'est ça et c'est si joliment dit bravo Lorayumi !!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :