• Scorpionnes

    Je ne me souviens plus exactement  mais il me semble que c’était au collège en 4 éme le prof d’espagnol était absent moi et un groupe de collégienne certaines de ma classe et d'autres non que j’appellerais scorpionnes nous sommes retrouvés  dans une salle.

    Dés que je suis entrée dans celle il  émanait de celle-ci  une certaine noirceur était ce parce qu’elle était étroite ? ou parce qu'elle n’avait aucune fenêtre ? Ou du fait que    les tables était collé les unes aux autre ?ou c'était autres choses peu être..? quoi qu'il en soit  j’étais super mal à l’aise.

    A ce moment là je ne savais pas  que les minutes qui aller suivre me marquerai autant même après tant de temps. Les filles discutés rigolé  et moi je restais tranquille toute seule dans mon coin si je me souvient bien.

     Tout à coup, sans vraiment savoir pourquoi L’une des filles qui était présente dans cette salle et qui n'étaient pas dans ma classe. De plus il me semble que c’était la première fois que je la voyais. Elle  c’est avancé vers moi d'un pas assuré et elle m’a regardé fixement et froidement et elle  me dit

    - à la place de tes parents tu sais se que j’aurais fait.

    - Je lui ais  répondus que non.

     - Je t’aurais amené sur la plage et j’aurais attendu que tu ais le dos tourné  après une ou plusieurs minutes  d’un silence de plomb très oppressant.

    Elle a finit sa phrase me regardant l'ai ravie comme si elle a trouvait une super idée et elle avait çà ce moment là un grand sourire aux lèvres :

    - je t’aurais  tué en te tirant dessus  pan pan et comme si ça ne suffisait pas elle a ajoutait tu es une erreur de la nature. (ce que les autres collégiennes ont aussi dit à ce moment là et surement à d'autres moment aussi) 

    Toutes les personnes ont ricané, se sont moqué... bref elle avait l'air d'approuvés ce qu’avait dit cette collégienne. La cloche a sonné je suis sortie  en pleurant je me suis assise sur un banc 2 filles que je pensais être mes amies.  M'ont dit le plus naturellement du monde

    - c’était juste un blague.

    Je suppose que j'ai pleuré à ce moment là et les filles scorpionnes ont dus bien se marrés  (Désolé mais je crois qu'à ce moment là et peu être encore maintenant  je n'ai pas le même sens de l'humour que ces gens là alors, ce qui avec du recul est être une bonne chose)

    Et pendant des mois dès qu’elles me croisaient et elle me disait pan pan et je revoyait cette scène et je pleurais.

    Bon l'age bête la méchanceté gratuite et courante à ce moment là. On est nombreux à être mal dans sa peau mais ce n'est pas une raison pour abaisser ce qui sont plus fragile . Oui je suis plus sensible que certaines personnes, je n'ais pas les même centres d'intérêts, tss je suis différentes. Je précise que je me sentais inférieur à elle durant ces années de collèges. 

    Ca n'empêche que certaines aujourd'hui ont un boulot un mari une famille   et que moi je continues de galéré. C'est quoi mon problèmes. Bon pardon j'arrête car la grande pessimiste que je suis qui voit l'injustice partout va essayer de faire prendre des vacances à ces traits négatif de caractères au propres comme au figuré. 

     La vie continue et advienne que pourra.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :